La Croix de Nemours - 20 Juin 2021

Forêt de Dourdan - Saint Arnoult

Est-ce la distance de ce lieu de cueillette par rapport à nos bases habituelles, ou la faible poussée de champignons constatée lors des précédentes sorties, ou encore la peur de salir ses bottes dans la boue après la nuit d’orage, qui aura effrayé le mycologue ? Un peu de tout ça sans doute, mais on ne le saura jamais vraiment. Toujours est-il que la troupe rassemblée ce jour est plutôt frêle, comptant seulement sept aficionados. Mais comme souvent, la qualité n’est en aucun rapport avec la quantité, pour cette sortie conjointe avec la SMF.
En effet, on compte "du lourd" parmi les participants, avec une expérience cumulée en mycologie qui dépasse les 200 années, dont plus de 50 pour le seul Jérôme, notre guide pour la journée. On est bien peu de chose...

Beaucoup d’amanites pour cette sortie, avec les célèbres et communes

  • Amanite rougissante (Amanita rubescens), facile à reconnaitre par ses tons rougeâtres, comestible bien cuite
  • Amanite épaisse (Amanita excelsa var spissa), à l’odeur de radis très nette
  • Amanite élevée (Amanita excelsa), sans odeur ou avec une très légère odeur de radis quasiment insignifiante
  • Amanite panthère (Amanita pantherina) dont on apprendra un caractère intéressant : en découpant le chapeau d’une jeune exemplaire, on peu constater que le bord des lamellules forment avec la cuticule un angle de 90°
  • Amanite phalloïdes (Amanita phalloides), la mortelle
  • Amanite fauve (Amanita fulva), élégante amanite, au chapeau brun orangé strié sur la moitié extérieure
  • Amanite citrine (Amanita citrina), à l’odeur de pomme de terre crue remarquable.

et plus rares (ou moins communes)

  • Amanite isabelle (Amanita eliae), élégante amanite à la couleur coquille d’oeuf
  • Amanite épineuse (Amanita echinocephala), aux verrues pyramidales sur le chapeau et le bas du pied
  • Amanite à cocarde des feuillus (Amanita battarrae), dont le nom vernaculaire se suffit à lui-même
  • Amanite jonquille Amanita junquillea, d’un jaune autrement plus soutenu que la pâle amanite citrine

Parmi les autres espèces notables (notables dans l’absolu et assurément olfactivement), citons

  • une croute : Radulomyces molaris (Syn. Cerocorticium molare) de couleur saumon, présentant une odeur surprenante de "pharmacie"
  • le Satyre puant Phallus impudicus, qu’on devine bien avant que de le voir par son odeur de charogne difficilement supportable. Cette odeur agit comme un aimant et attire irrésistiblement les mouches vertes qui se nourrissent de la gléba visqueuse et verdâtre, et dissémineront ainsi les spores du champignon. La nature est bien faite.
  • et la trop rare girolle (Cantharellus cibarius), dégageant des effluves de mirabelle. En fermant les yeux et en humant le champignon, on se retrouve transporté en Loraine, fin août, à l’ombre d’un mirabellier.

Voila qui enrichira la prochaine mise à jour de la présentation dédiée aux odeurs des champignons.

Le bilan de la sortie, qui aura durée la journée entière, entrecoupée évidemment d’une pause méridienne et méritée dédiée au repas tiré du sac, aura permis de recenser 75 espèces de champignons, ce qui semble enfin lancer le début de la saison mycologique estivale. Nous verrons dimanche prochain si la tendance se confirme.

info portfolio

La cueillette en râteau, toujours efficace Trois chênes frères Ceratiomyxa fruticulosa - myxomycète Lycogala epidendrum - myxomycète Cerocorticium molare (odeur de "pharmacie") Aleurocystidiellum disciforme - sur tronc de chêne Phallus impudicus Phallus impudicus avec sa glebba verte attaquée par les mouches Amanita echuinocephala, avec verrues pyramidales Amanita excelsa var. spissa, avec larges squames grisâtres Amanita gemmata, syn. Amanita junquillea Amanita rubescens Cantharellus subpruinosus, syn. C. pallens Amanita pantherina Amanita pantherina Cantharellus cibarius, odeur de mirabelle Boletus reticulatus, syn. B. aestivalis - le cèpe d'été Leccinellum pseudoscarbrum, syn. L carpini Marasmius rotula, le marasme petite roue Polyporus tuberaster, syn. P. lentus Russula cyanoxantha var peltereaui

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP
Informations légales : Toutes les images et tous les textes présents sur ce site Web ne peuvent être dupliqués ou utilisés sans l'autorisation de l'Association des Naturalistes des Yvelines. contact@any78.org