Les lions du Parc National du Niokolo-Koba

Une approche science citoyenne bénévole a été appliquée pour une étude pilote de la population relicte du lion Panthera leo dans le Parc National du Niokolo-Koba (PNNK) au Sénégal, population appartenant à la sous-population des lions de l’Afrique de l’Ouest en Danger Critique d’Extinction.
Au total, 93 observations conduisant au repérage de 253 lions ont été faites par les guides du PNNK et leurs clients pendant une période de quatre ans et demi dans la zone centrale touristique du Parc National qui représente environ 3% de la surface totale du PNNK.
Dix fiches d’identification individuelles des lions ont été élaborées sur la base de motifs des racines de vibrisses identifiés à partir des photographies prises par des touristes. Bien que nous n’ayons pas pu identifier un nombre suffisant de lions individuels pour estimer la population de lions dans la zone, une quantité importante de données sur la distribution géographique, l’âge, le sexe, et le comportement de ces lions est présentée.
D’autres données appuient de manière provisoire l’hypothèse d’une relation entre la variation annuelle du nombre d’observations des lions et la pluviométrie totale de l’année précédente.
Les avantages de l’approche science citoyenne en tant que complément à la science traditionnelle ainsi que pour la promotion du développement du tourisme et de la sensibilisation en matière de conservation sont discutés, et des recommandations sont données pour la poursuite de cet effort coopératif à un niveau accru d’efficacité.

Citizen science lion monitoring in niokolo-koba national park

Voir en ligne : Le Journal of Threatened Taxa


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP
Informations légales : Toutes les images et tous les textes présents sur ce site Web ne peuvent être dupliqués ou utilisés sans l'autorisation de l'Association des Naturalistes des Yvelines. contact@any78.org