Floraison de janvier 2021

Galanthus nivalis - Perce neige

par Michel NICOLLE

Galanthus nivalis
L., 1753, Perce-neige.
Famille des Amaryllidacées (classification APG) ou Liliacées (ancienne classification de Cronquist).
Autres noms vernaculaires : Goutte de lait, Clochette d’hiver, Galanthe des neiges.

En ce mois de janvier, période hivernale peu propice aux floraisons, le Perce-neige, symbole de l’attente des beaux jours, fait figure d’exception.
C’est une plante vivace de 15 à 25 cm de hauteur, à bulbe, dont la floraison qui a lieu en janvier - février peut se poursuivre jusqu’en mars selon les conditions climatiques. C’est une plante assez rare à l’état spontané, dont les populations importantes sont peu nombreuses et souvent en déclin, menacées par l’arrachage de promeneurs peu scrupuleux. On la rencontre dans les sous-bois et les prairies relativement humides et riches en azote (en forêt de Marly on y trouve une station particulièrement dense près de l’Étoile de Montaigu). Parfois introduite dans les parcs péri-urbains, elle s’y est plus ou moins naturalisée.

Galanthus nivalis - pelouse du parc de Bagatelle fin janvier 2021

Galanthus nivalis bénéficie d’un statut règlementaire ou patrimonial :

  • Directive 92/43/CEE du 21 mai 1992, Annexe V.
  • Arrêté du 13 octobre 1989 article 1, relatif à la liste des espèces sauvages pouvant faire l’objet d’une règlementation préfectorale permanente ou temporaire.

Le Perce-neige se présente sous forme de petites touffes aux feuilles d’un vert glauque qui flétrissent dès le début du printemps. Chaque pédoncule floral est accompagné de deux feuilles linéaires-obtuses à nervures parallèles. Les boutons floraux inclinés font penser à une goutte de lait (Galanthus vient du grec ancien « gala », lait et « anthos », fleur. nivalis signifie « poussant dans la neige »). Chaque bouton floral est muni d’une spathe canaliculée, arquée, membraneuse au centre et dépassant le pédoncule. Les fleurs, solitaires, sont composées de 3 tépales extérieurs d’un blanc pur et de 3 tépales intérieurs blancs, plus courts, avec une tache verte en forme de croissant. Il y a 6 étamines à anthères orangées insérées sur un disque surmontant l’ovaire.
Le fruit est une capsule globuleuse et charnue, à graines peu nombreuses et blanchâtres.

Galanthus nivalis ne doit pas être confondu avec Leucojum vernum, la Nivéole de printemps, fleurissant à la même période mais dont les 6 tépales sont de même taille.

info portfolio

Galanthus nivalis - planche 3536-01 herbier Corveaule

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP
Informations légales : Toutes les images et tous les textes présents sur ce site Web ne peuvent être dupliqués ou utilisés sans l'autorisation de l'Association des Naturalistes des Yvelines. contact@any78.org