Forêt de Marly - 30 Aout 2020

Sortie mycologique - Gare de Saint Nom - 30 Aout 2020

La sortie de ce dimanche de fin Août s’annonçait une balade plus qu’une cueillette. En effet, le temps sec de cet été se prolongeait et avait empêché toute pousse : trois jours avant, une balade en forêt de Marly n’avait révélé aucun champignon. Rien. Zéro. Le vide sidéral et mycologique.
Il y avait cependant de l’espoir car de fortes averses avaient déchirées le ciel depuis le Jeudi précédent. Un peu moins de trois jours pour voir pousser des champignons, fallait-il y croire ? Et pourquoi pas après tout ? Ne dit-on pas "pousser comme un champignon" pour souligner la rapidité de l’émergence d’un phénomène quelconque ?
Bref, de l’espoir, il y en avait finalement à revendre, de l’enthousiasme aussi, et c’est pas moins de 19 personnes qui ont courageusement choisi de braver les éléments. La matinée s’annonçait couverte mais a rapidement viré à la pluie : parapluies, cirés et K-Way ont, pour le coup, poussés comme des champignons. Le thème de la journée est respecté, tout va bien.

Liste des espèces de champignons.


Bref, un peu d’eau allait-il nous faire renoncer ? Non bien sûr, et bien nous en à pris. Dès l’entrée dans la forêt, coté Gare de Saint-Nom, un premier champignon : Caloboletus Radicans, le bolet radicant. Le chapeau est beige couleur ’mastic de vitrier’, les pores jaunes, le pied beige et jaune avec un réseau, des pores et une chair bleuissant. Malheureusement, il est de saveur souvent très amère, ce qui le rend impropre à la consommation. C’est bien dommage car on en croisera de nombreux durant l’expédition.

Les bolets au sens large (bolet, Xerocomus, Leccinum) ont finalement représenté un tiers des espèces du jour, avec Xerocomus subtomentosus, Xerocomus rubellus (le bolet framboise ou bolet rougeâtre, avec un chapeau d’une belle couleur rouge), Xerocomus porosporus (le bolet fissuré ou bolet à spores porées), Boletus appendiculatus (le bolet appendiculé), Boletus aereus (le cèpe bronzé - excellent comestible), Boletus aestivalis (le cèpe d’été - excellent comestible), Boletus erythropus (le bolet à pied rouge, qui comme son nom l’indique, a un pied rouge et les pores rouge également, avec une chair bleuissant fortement et rapidement - bon comestible au demeurant), Leccinum aurantiacum (le bolet orangé ou bolet roux - bon comestible également), Leccinum carpini (le bolet des charmes), Leccinum crocipodium (le bolet craquelé ou bolet rude à pied jaune-safran). A noter un bolet à la particularité plutôt intéressante : Chalciporus piperatus (le bolet poivré), qu’on utilisait autrefois séché et moulu pour remplacer le poivre - d’où son nom.

Les polypores n’étaient pas en reste, avec une dizaine de représentants. Avec les classiques Fomes fomentarius (l’amadouvier, qui servait autrefois à faire des mèches à briquet), Piptoporus betulinus (le polypore du boulot) et Trametes versicolor (la tramète versicolor) qu’on croise tous trois toute l’année, des polypores cousins, plus saisonniers et de sortie cette semaine : Polyporus lentus, Polyporus varius var. nummularius (reconnaissable au bas de son pied de couleur noire), et Polyporus ciliatus. La palme chromatique du jour revient à Laetiporus sulphureus (le polypore soufré), aux jolies couleurs jaune et orange.

Parmi les autres champignons, notons le Marasmius rotula (le marasme petite roue), toujours apprécié des esthètes, deux russules, Russula velutipes (la russule aurore ou russule rose) et Russula pseudoaeruginea (la russule vert-olivacée) et deux psatyrelles très communes dans la forêt de Marly : Psathyrella lacrymabunda (la psathyrelle veloutée), et Psathyrella candolleana (la psathyrelle de De Candolle, visible quasiment toute l’année).

Au final, 35 espèces de champignons ont été identifiées, ce qui ne représente pas un record mais est très bien pour cette fin Août au vu de ce que nous avons dit en introduction.

Et avec le retour du soleil attendu pour la semaine, il faudra surveiller les poussées de bolets d’été et de cèpes bronzés.
A vos paniers ! Prêts ? Cueillez !!!

info portfolio

Boletus radicans Boletus radicans Xerocomus subtomentosus Leccinum crocipodium, vu de dessus Leccinum crocipodium, vu de dessous Leccinum aurantiacum Russula pseudoaeruginea Psathyrella lacrymabunda Abortiporus biennis Hypholome en touffe Laetiporus sulphureus - exemplaires juvéniles Cortinarius vibratilis Russula velutipes (Russula Aurora) Chalciporus piperatus Groupe à l'étude Amanita rubescens Laetiporus sulphureus - exemplaires agés Leccinum crocipodium, en famille

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP
Informations légales : Toutes les images et tous les textes présents sur ce site Web ne peuvent être dupliqués ou utilisés sans l'autorisation de l'Association des Naturalistes des Yvelines. contact@any78.org