Initiation aux fleurs du Haut-Jura, au détour d’une balade bucolique

Une bouffée d’oxygène, un arc-en-ciel de couleurs, le bonheur est dans le Haut-Jura !

Par Frédéric Della Giusta

Une balade début Juin dans le Haut-Jura est l’occasion de rencontrer tout un éventail de couleurs et invite à la contemplation des œuvres de la nature. C’est l’occasion aussi de ressortir son guide botanique et de le confronter aux fleurs croisées le long du chemin ; et de constater que, même si nombre de fleurs sont également présentes dans les Yvelines, beaucoup d’autres sont caractéristiques de ces montagnes et valent vraiment le détour.

Sur les contreforts des monts Jura

On se trouve ici au Belvédère de la Scia qui surplombe Saint-Lupicin et la vallée du Lizon, à un jet de pierre de Saint-Claude. De ce belvédère, on peut contempler toute la chaine des Monts Jura, de la Dôle au Crêt de la Neige, en passant par les Colomby de Gex et le Reculet.
Une table d’orientation permet d’ailleurs de s’y retrouver, une fois ses esprits recouvrés (car l’émotion devant ces paysages est forte, croyez le bien !).

Une nature rude, mais d’une beauté à couper le souffle

Le Haut-Jura est avant tout pays de montagnes, de cascades, de forêts froides et sombres, de marais et de combes. Voici un petit aperçu de ce qu’on trouve à distance de vélo de Saint-Lupicin :

  • Le Chapeau de Gendarme, près de Saint-Claude en direction de la Suisse :

  • Une forêt d’épicéas, à Moirans-en-Montagne :

  • Le Lac d’Antre, à Villards d’Héria :

A chacun de ces paysages correspond une faune, une flore et une fonge qui leur sont propres, et d’une variété surprenante pour qui associerait trop rapidement "rudesse du climat" avec "steppe désertique" !

D’ailleurs, il est un peu exagéré de parler de rudesse du climat. Certes, les amplitudes de températures sont (encore) un peu plus importantes que dans les Yvelines, mais le changement climatique tend à les réduire. J’ai d’ailleurs pu constater que les jours d’ensoleillement dans le Haut-Jura sont en nombre plus important qu’en région parisienne (1900 heures d’ensoleillement annuel dans le Haut-Jura, pour 1725 heures à Paris) ! Les sceptiques pourront toujours se référer à cet article Wikipédia.
Mais ne nous voilons pas la face : si le printemps est enchanteur en ces montagnes, l’été chaud et propice à baignades, l’automne reste souvent humide. Quant à l’hiver, la neige est encore bien présente, même si les grandes quantités d’autrefois figeant la vie sous un épais manteau blanc, sont désormais un lointain souvenir...

Mais fi, voyons plutôt ce que cela donne avec ces deux photos prises depuis la route du belvédère, avec les Monts Jura en toile de fond. Ces deux prises de vue sont à mettre en regard de la première photo de l’article prise du même endroit début Juin :

  • Une belle journée de Novembre, ensoleillée dans les hauteurs et un brouillard pouvant persister toute la journée dans la vallée :

  • Une non moins belle journée enneigée de Février :

Bref, avant de parler fleurs, il fallait évoquer l’écrin, au moins succinctement. C’est chose faite, passons donc aux choses sérieuses.

La flore du Haut-Jura par le petit bout de la lorgnette

Les mois d’Avril, Mai et Juin sont de loin les plus agréables, grâce à la remontée des températures du printemps évidemment, aux jours qui rallongent ensuite, et au réveil général de la nature après l’hiver.
Début Juin, le printemps est déjà bien installé, et c’est le point d’orgue de la floraison annuelle, une explosion de formes, de couleurs et de senteurs.

Voici, dans le portfolio ci-dessous, quelques photos de fleurs prises sans prétention avec un smartphone le long de la route forestière menant du village de Saint-Lupicin au belvédère de la Scia. On comprendra aisément que l’objectif ici n’est pas de recenser l’ensemble des fleurs du Haut-Jura. La tâche est lourde et d’autres s’y sont déjà attelés avec brio. Le lecteur trouvera d’ailleurs quelques liens ci-dessous pour approfondir sa connaissance de la flore jurassienne et des montagnes et trouver des photos d’une toute autre qualité. Non, le but ici est bien plus modeste : il est de donner un aperçu de la diversité florale qu’on est amené à rencontrer lors d’une simple promenade et par là même, pourquoi pas, susciter l’intérêt du lecteur Yvelinois (ou d’ailleurs) et finalement le convaincre d’aller se rendre compte par soi-même.

On notera que les fleurs sont classées par couleur (bleu, blanc, rose et jaune) afin de faciliter au lecteur une prochaine identification. C’est aussi un moyen de rendre hommage aux guides botaniques qui ont adopté ce classement fort pratique pour le néophyte, guides qui ont grandement facilité l’identification des fleurs et dont on trouvera les références ci-dessous.

Pour aller plus loin

Voici quelques liens vers des sites internet qui permettront d’approfondir.

Sur la flore d’abord :

  • Fleurs du Jura, un site dédié aux fleurs du Jura, richement illustré, par un habitant de Saint-Lupicin.
  • Flore Alpes, un site botanique de référence sur les fleurs des Hautes-Alpes, de montagne, de Provence et d’ailleurs...
  • Infoflora, le site du Centre national des données et d’informations sur la flore de Suisse.

et sur le Haut-Jura ensuite :

Références

  • SCHAUER T., CASPARI C., 2016 - Les Plantes de montagne par la couleur. Ed. Delachaux et Niestlé, 126 p.
  • GREY-WILSON C., BLAMEY M., 2012 - Guide des fleurs de montagne. Ed. Delachaux et Niestlé, 384 p.
  • ANDRE M., MOINGEON J.M., 2005 - Les Champignons de la montagne jurassienne. Ed. NEO éditions, 366 p.

info portfolio

Aquilegia vulgaris - Ancolie commune Aquilegia vulgaris - Ancolie commune Campanula glomerata - Campanule agglomérée Campanula trachelium - Campanule gantelée Echium vulgare - Vipérine commune Phyteuma orbiculaire - Raiponce orbiculaire Salvia pratensis - Sauge des prés Anthriscus sylvestris - Cerfeuil sauvage Convallaria majalis - Muguet Fragia vesca - Fraisier des bois Laserpitium latifolium - Laser à feuilles larges Leucanthemum vulgare - Marguerite commune Ligustrum vulgare - Troène commun Melittis melissophyllum - Mélitte à feuille de mélisse Minuartia laricifolia - Alsine à feuille de mélèze Phyteuma spicatum - Raiponce en épi Plantago lanceolata - Plantin lancéolé Platanthera bifolia - Orchis à deux feuilles Platanthera bifolia - Orchis à deux feuilles Rosa canina - Rosier des chiens Silene vulgaris - Silène enflé ou Claquet Stachys recta - Epiaire droite Tragopogon pratensis - Slasifis des prés Trifolium montanum - Trèfle des montagnes Vincetoxicum hirundinaria - Dompte-venin officinal Anacamptis pyramidalis - Orchis pyramidal Centaurea jacea - Centaurée jacée Convolvulus arvensis - Liseron des champs Dactylorhiza maculata - Orchis tacheté Dianthus carthusianorum - Oeillet des chartreux Geranium pyrenaicum - Géranium des Pyrénées Geranium robertianum - Géranium herbe à Robert Geranium robertianum - Géranium herbe à Robert Gymnadenia conopsea - Orchis moustique Knautia arvensis - Scabieuse des champs Onobrychis viciifolia - Sainfoin cultivé Onobrychis viciifolia - Sainfoin cultivé Saponaria ocymoides - Saponaire des rochers Silene nutans - Silène penché Thymus serpyllum - Serpolet Thymus serpyllum - Serpolet Trifolium pratense - Trèfle des prés Vicia cracca - Vesce de Cracovie Anthyllis vulneraria subsp alpestris - Anthyllide alpestre Euphorbe s.l. - Euphorbe Genista sagittalis - Genêt ailé Genista tinctoria - Genêt des teinturiers Gentiana lutea - Gentiane jaune Gentiana lutea - Gentiane jaune Helianthemum nummularium - Helianthème nummulaire Hieracium s.l. - Épervières Laburnum anagyroides - Cytise faux ébénier Lotus maritimus var. hirsutus - Tetragonolobe ou Lotier maritime Orobanche gracilis - Orabanche grêle Rananculus bulbosus - Renoncule bulbeuse Jacobea erucifolia - Seneçon à feuilles de roquette Jacobea erucifolia - Seneçon à feuilles de roquette Tragopogon pratensis - Salsifis des prés

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP
Informations légales : Toutes les images et tous les textes présents sur ce site Web ne peuvent être dupliqués ou utilisés sans l'autorisation de l'Association des Naturalistes des Yvelines. contact@any78.org