Forêt de Sainte Apolline

Sortie botanique du 29 septembre 2018

29 septembre 2018, Forêt de Sainte Apolline (78)

Liste des espèces observées.

Quatorze participants au départ de la maison forestière de la Boissière ; beau temps sec…
La forêt est nommée en hommage à Sainte Apolline, (martyre et patronne des dentistes) dont les traces du tombeau se trouveraient en parcelle 24.
Nous descendons rapidement dans les terrains acides des sables de Fontainebleau où règnent Chêne sessile, Châtaignier avec leur cortège : Callune, Carex pillulifera, Deschampsia flexuosa ; de beaux Hêtres sont également présents. En bas de pente nous atteignons la Chênaie-Charmaie.
Nous parvenons à l’étang de Plaisir, creusé au Moyen Age par les moines qui vivaient là, et nous en faisons le tour.
Pour les ligneux, plusieurs espèces de saules, le bouleau pubescent, la bourdaine, le tremble.
Parmi les plantes herbacées assez rares, nous voyons dans et sur l’eau, la Renouée amphybie (Persicaria amphibia), le Jonc des chaisiers (Schoenoplectus lacustris), le Plantain d’eau commun (Alisma plantago aquatica), et sur les berges, la modeste Renoncule flammette/ Petite douve (Ranunculus flammula) la grande et belle Lysimaque commune (Lysimachia vulgaris), le Bident à trois divisions (Bidens tripartita), la Menthe des champs (Mentha arvensis), la Cotonnière des marais (Gnaphalium uliginosum), la Renouée persicaire (Persicaria maculosa), le Scirpe des marais (Eleocharis palustris). En bordure de chemin une belle station de Potentille tourmentille (Potentilla erecta)
Dans le mur se trouvent de toutes petites plantes : la Petite scutellaire (Scutellaria minor) et la Linaire élatine (Kickxia elatine)
Nous partons ensuite vers le Pré Pollet où se trouve une belle aulnaie avec de nombreuses Fougères femelles (Athyrium filix femina) et des pieds de Cassis (Ribes nigrum). Il faudra revenir explorer cette zone humide plus longuement.
Sur le chemin du retour le long de l’orée de la forêt, des framboisiers, et la renouée du japon bien desséchée.

On observe quelques rares champignons :
-  Ganoderma lipsiense (Ganoderme plat), parasite d’un hêtre
-  Fistulina hepatica (Langue de bœuf), parasite d’un chêne
-  Daedaleopsis confragosa (Tramète rougissante)
-  Armillaria mellea (Armillaire couleur de miel)
-  Megacollybia platyphylla (Collybie à larges lames)
-  Amanita muscaria (Amanite tue-mouches)
-  Alnicola subconspersa sous Aulnes glutineux.
-  Lactarius lacunarum (Lactaire des ornières), en bord d’étang
-  Scleroderma citrinum (Scléroderme commun)

(Photos Marie Lou Dussarrat, Michel Nicolle & Etienne Varney)

info portfolio

betula pubescens athyrium filix femina athyrium filix - sores lysimachia vulgaris mentha arvensis potentilla erecta salix aurita iris pseudacorus iris pseudacorus - fruit Aulnaie Persicaria amphibia - feuilles flottantes kickxia elatine Etang de Plaisir persicaria amphibia - racines persicaria amphibia - inflorescence bidens tripartita - capitule ranunculus flammula bidens tripartita - fruits bidens tripartita - feuille Départ frangula alnus Explication ganoderma lipsiense fistulina hepatica Etang Bord d'étang lactarius lacunarum alnicola subconspersa bidens tripartita - bractees Ranunculus flammula - feuilles Ranunculus flammula Ranunculus flammula

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP
Informations légales : Toutes les images et tous les textes présents sur ce site Web ne peuvent être dupliqués ou utilisés sans l'autorisation de l'Association des Naturalistes des Yvelines. contact@any78.org